Rechercher

Université d'été : à Tours, du 2 au 4 juillet 2018

Chaque année, notre diocèse organise une université d’été. En 2018, celle-ci aura lieu à Tours (et non pas à Saint-Jacut-de-la-Mer), du lundi 2 au jeudi 6 juillet, et portera sur la théologie de la Création face aux défis contemporains.
 
Renseignements et inscriptions à la bibliothèque diocésaine :
 
 

Pourquoi, tout d’abord, avez-vous changé de lieu ?

Voilà maintenant 7 ans que l’Université d’été était organisée en Bretagne et chacun reconnaissait que le site de St-Jacut-de-la-Mer était parfaitement adapté à ce type de rencontre. Ce ne sont donc pas des critiques liées au site qui nous ont conduits à nous interroger, mais bien le fait que, malgré l’attrait du lieu, le nombre de participants s’érodait au fil des années. Sans doute pour la double raison du temps nécessaire au trajet et du coût inévitable de l’hôtellerie. Nous avons donc décidé de ramener l’Université à Tours et comptons sur les tourangeaux pour nous prouver, par leur participation, que nous avons fait le bon choix !

Vous vous adressez, en revanche, toujours au même public…

Oui et non ! Oui, parce que le profil attendu des participants reste le même, à savoir celui de personnes désireuses d’approfondir une question d’actualité à travers des approches complémentaires (théologique, sociologique, pastorale …), assurées de façon accessible par des conférenciers reconnus. Et Non, en ce sens que nous espérons fortement que le changement de lieu opéré va permettre d’élargir le public, notamment en accueillant des personnes ou des couples qui ne pouvaient laisser leurs enfants seuls pendant une semaine, ou d’autres qui étaient freinées par les déplacements.

Et toujours à partir d’un thème et un seul…

Oui, il y a un thème central, mais toujours d’une portée si large qu’il permet d’englober des réflexions bien diversifiées. Regardez les thèmes abordés lors de certaines sessions antérieures : qu’il s’agisse de la dignité humaine (2011), de la responsabilité politique des chrétiens (2013), de l’identité familiale (2015) ou, l’an passé, des « forces de l’esprit », tous, me semble-t-il, interrogent largement différents aspects de la foi et de la vie en société.

Pourquoi le thème de la Création a-t-il été choisi en 2018 ?

Voilà plusieurs années que nous souhaitions aborder ce thème de la Création, à la fois sous l’angle de la protection de cette terre confiée en gestion à l’humanité et pour rechercher ce que peut être une vision chrétienne de la création face aux défis soulevés par le développement de certaines techniques, du « tout économique », de la démographie, etc. Enfin, la création ne se réfère pas seulement au passé mais constitue le quotidien de femmes et d’hommes qui s’expriment à travers ses diverses formes.

De quelle façon va-t-il être décliné ? et avec qui ?

Comme à l’habitude, nous mêlerons les approches théologiques et sociétales. Le cadre de l’encyclique Laudato si’ sera présenté par Elena Lasida et le père Damien Stampers (exégète) nous aidera à comprendre comment, et dans quel sens, la Bible parle de Création. Le père Jean-Michel Maldamé o.p. « décortiquera » les sens du mot création et les rapports, pas toujours faciles en ce domaine, entre science et foi. Il reviendra au père André Talbot de conduire la réflexion nécessaire à l’appropriation dans la foi des enjeux contemporains identifiés. Pararallèlement à ces conférences, deux témoignages plus courts traduiront les interrogations (et l’admiration) soulevées par les origines de l’univers et l’apparition de l’homme sur terre ; deux autres évoqueront la création en architecture et en musique.

Faut-il avoir des connaissances particulières pour l’aborder ?

Certainement pas, même si, bien sûr, les interventions sont plus du niveau du bac que de l’école primaire ! Les seules vraies exigences sont la curiosité, la volonté d’approfondir un sujet sans a priori et l’acceptation de discussions ouvertes où chacun a droit à un temps de parole … dans le respect du temps de l’autre.

D’un point de vue pratique, est-il toujours nécessaire de s’inscrire ?

Oui, le plus tôt possible ! INFOS pratiques :

La participation financière demandée est de 190 € par personne, dont 50 € à joindre à l’inscription (350 € par couple, dont 100 à l’inscription) : elle couvre les frais pédagogiques et les quatre déjeuners pris sur place. Les personnes extérieures à Tours souhaitant un hébergement pourront être accueillies au foyer de la basilique Saint-Martin (02 47 05 63 87) auxquelles elles régleront directement leur pension.

Renseignements et INSCRIPTIONS :
 
Bibliothèque diocésaine
Mme Ghislaine CWIDAK
Tél. 02 47 31 14 45
Courriel : bibliodioc@catholique37.fr