Rechercher

Appel ordre de Malte

Depuis l'été 2014, près de 600 personnes Irakiennes et Syriennes sont venues se réfugier à Tours. 
 
Vous êtes nombreux à participer à  leur accueil par le biais des écoles, paroisses, Diocèse...Ou bien souvent avec l'Ordre de Malte qui assure depuis quatre années, la coordination de l'accueil avec les familles, différents intervenants et les services public.  
 
De nombreuses personnes travaillent déjà mais d'autres ont besoin d'un accompagnement plus personnalisé pour accéder à l'emploi ou reprendre leurs études.
 
En partenariat avec le ministère du travail et le soutien de la fondation Suez, nous lançons un programme dont vous trouverez les détails dans le fichier joint. L'aide de tous est indispensable pour atteindre l’objectif de 60 personnes.
 
Nous recherchons des parrains/marraines qui suivront un/une filleul(e)
ET
Des propositions d'emplois, de stages, d'aide au suivi dans les études, formations... 
 
Nous sommes aussi preneurs d'informations liées à des perspectives d'emploi ! 
Les profils sont très variés et ouverts sur de nouveaux métiers. 
Une cellule a été formée pour vous assister. 
Les coordonnées figurent en bas de la pièce jointe.  
Votre aide sera décisive pour l'intégration de ces personnes et donc leur redémarrage ! 
Par avance merci. 
Antoine de Berranger
Délégué 37 
Ordre de Malte France[

Les chrétiens d'irak à tours-nord

Message du 22 mars 2018

Cette année, l'Œuvre d’Orient  propose à l'Eglise de France une journée de prière commune pour et avec nos frères d’Orient pour la Paix sous le regard de Marie. Cette journée aura lieu le dimanche des Rameaux.

Lien pour la proposition sur le site de l'Oeuvre d'Orient

En préparation à cette prière je voulais vous donner des nouvelles des familles irakiennes que nous accueillons à Tours.

Tout d'abord qui est ce "nous" : l'initiative est partie de l'Ordre de Malte qui soutient toujours cet accueil et qui a su s'entourer de multiples aides : services de l'Etat, services sociaux, écoles, bénévoles, qui eux-mêmes ont sollicité leurs réseaux : amis, paroisses...

Sans parler de toutes les initiatives personnelles que nous ne connaissons pas mais qui permettent à ces familles de s'intégrer.

Depuis août 2014, date de l'arrivée des premières familles, nous comptons aujourd'hui environ 450 personnes arrivées en Indre-et-Loire.

Elles arrivent toujours et pourquoi ?

Une explication peut-être celle-ci : ces familles ont quitté leur maison ou logement il y a 3 ans car leur vie était menacée du fait qu'elles étaient chrétiennes ou mandéennes. Parties souvent du jour au lendemain, elles sont allées dans le nord de l’Irak, ont trouvé un logement de fortune ou se sont réfugiées dans des camps avec des conditions de vie précaires. Comme elles habitaient sur le territoires du Kurdistan qui actuellement recherche son indépendance, elles n'osent pas rentrer chez elles pour tout reconstruire ayant toujours cette incertitude quant à l'avenir de cette région.

De ce fait nous accueillons encore aujourd'hui de nouvelles familles et nous avons encore besoin d'aide concrète dont vous pourrez prendre connaissance en bas de ces nouvelles.

A la Grande Bretèche, plusieurs bénévoles proposent des cours de français que suivent les adultes. C'est la première porte d'entrée à l'intégration et ils en sont tous conscients malgré la difficulté car notre langue est si différente de la leur.

En mai dernier l'Ordre de Malte a organisé une rencontre entre professionnels de santé français et irakiens à la suite de laquelle quelques-uns ont pu reprendre une activité leur permettant d'obtenir à terme une reconnaissance officielle de leurs compétences pour ensuite exercer leur métier.

Plusieurs d'entre eux ont trouvé du travail, soit grâce au réseau d'amis, soit grâce à Pôle Emploi, au début en CDD qui pour certains s'est transformé en CDI.

Comme chaque année, un bon nombre d'entre eux (75 cette année) partent en pèlerinage avec l'Ordre de Malte à Lourdes. C'est un moment très attendu par eux et une belle occasion d'échanges pour les Français qui les accompagnent, de découvertes et de création de liens d'amitié.

Les uns comme les autres en reviennent riches de ce qu'ils ont vécu.

Depuis plusieurs mois, les Irakiens qui le souhaitent, ne se retrouvent plus pour prier ensemble à la Grande Bretèche mais désormais à l'église du Sacré Cœur rue de la Fuye. Ils se rassemblent généralement le deuxième samedi du mois à 17h (les prochaines fois ce sera le 1er avril puis  le 12 mai et pour la semaine sainte :
Jeudi saint la messe sera à 17h
Vendredi saint : 16h30, Office de la Croix
Dimanche de Pâques messe de la Résurrection à 11h.
Cela ne les empêche pas de nous rejoindre dans nos paroisses et plusieurs d'entre eux viennent au Christ-Roi régulièrement.

Depuis qu'ils sont arrivés les joies et les peines les ont touchés. Ils ont accompagné déjà plusieurs des leurs vers le Père, accueilli plusieurs bébés (je n'arrive plus à les compter!) et fêté déjà 2 mariages et d'autres sont en vue. La vie continue, Deo gratias !

Je terminerai ces nouvelles en disant que beaucoup d'entre eux sont très investis dans le bénévolat avec le souci de rendre ce qu'ils ont reçu. Ils sont toujours présents quand on les sollicite et nous les verrons très certainement lors de la messe chrismale, au service de la célébration.

Comme évoqué ci-dessus, nous avons encore quelques besoins :

- nous recherchons toujours de quoi meubler des appartements : lits, chaises, tables, bureaux, petits meubles de salles de bains ou de cuisines, ..., linge de maison et de literie..., petit outillage ou de travaux manuels féminin : couture, tricot....

- nous recherchons des personnes pouvant donner une ou deux heures par semaine pour du soutien scolaire ou tout simplement rendre visite à une famille pour leur permettre de parler français et d'avoir des contacts avec des paroissiens.

Cécile Fissot

02 47 41 82 35
07 81 75 41 17